VILLEMOMBLE RELANCE LE DOSSIER  A103

Question posée par Monsieur Calmejane député Maire de Villemomble

à Christian Blanc secrétaire d'État chargé du développement de la Région Capitale

 

 

 

 

 

RÉALISATION DE L’A 103 EN ÎLE-DE-FRANCE

Patrice Calméjane, Député de Seine-Saint-Denis

La réflexion sur la région capitale et le Grand Paris est maintenant engagée depuis quelques semaines. « Engageons d’autres projets ambitieux et efficaces. Un pays qui n’a plus de projets est un pays qui n’a plus d’ambition. C’est donc un pays qui n’a pas d’avenir. On va retrouver des grands projets et on va mobiliser les synergies nationales au service de ces grands projets », a déclaré le Président de la République à l’occasion de l’inauguration du satellite n° 3 de l’aéroport de Roissy le 27 juin 2007, rappelant au passage l’importance des infrastructures à réaliser en Île-de-France, en particulier dans mon département de Seine-Saint-Denis. Depuis près de trente ans, une autoroute - l’A 103 y reste inachevée alors que l’A 86 est saturée en permanence. Son bouclage est sans cesse repoussé, alors que sa faisabilité et sa bonne intégration dans l’environnement ont été démontrées.

Vous qui avez dirigé Air France et la RATP, Monsieur le Secrétaire d’État, vous savez que de 75 % des 85 000 salariés de la plateforme de Roissy-Charles-de-Gaulle travaillent en horaires décalés et ne peuvent donc emprunter les transports en commun. Envisagez-vous la réalisation de l’A 103 dans les prochaines années ?

Christian Blanc, Secrétaire d’État chargé du développement de la région capitale

Dans le cadre de la révision du schéma directeur de l’Île-de-France, ce projet d’autoroute ne figure pas dans le document porté à la connaissance de l’État au titre de l’évolution du réseau routier national. L’État n’a pas formulé de remarque à ce sujet.

Il est cependant clair qu’un problème de déplacement se pose dans cette zone, et que les emprises réservées pour l’A 103 pourraient être utilisées pour un projet d’envergure locale sous maîtrise d’ouvrage locale. C’est dans ce cadre qu’il conviendrait de réengager les études.

Mais il est également clair, selon la lettre de mission qui m’a été adressée par le Président de la République, que le désenclavement du sud-est de la Seine-Saint-Denis doit être l’une des priorités de notre projet pour la région capitale. La question de la meilleure utilisation possible des emprises réservées pour l’A 103 devra donc être étudiée en tenant compte des besoins de desserte de Paris, mais aussi des pôles d’emplois de Roissy et de Marne-la-Vallée. Je ne peux aujourd’hui vous donner de réponse plus précise, mais soyez certain que je serai attentif à votre préoccupation.

Patrice Calméjane, Député de Seine-Saint-Denis

Je vous remercie de votre réponse. Je suis à votre disposition, avec l’ensemble de mes collègues de la Seine-Saint-Denis, pour poursuivre ce débat et travailler au désenclavement du sud-est du département

Voir lettre adressée à Christian Blanc

Retour arrière